Journée spéciale consacrée à Jean-Pierre Siméon – 07 avril 2017

Journée spéciale consacrée à Jean-Pierre Siméon – 07 avril 2017

 

©Miguel-Sanchez-Martin-RATP

Jean-Pierre Siméon, agrégé de lettres modernes, est l’auteur d’une vingtaine de recueils de poésie, mais également de romans, de livres pour la jeunesse et de pièces de théâtre pour lesquels il a obtenu de nombreux prix. Il est aujourd’hui directeur artistique du Printemps des poètes et poète associé au Théâtre National Populaire.

 

11h – Conférence de Jean-Pierre Siméon dans la salle des thèses de l’Université d’Avignon sur le thème « Poésie et théâtre »

Entrée libre, avec le concours de l’UFR-ip Arts, Lettres et Langues et du Laboratoire Identité Culturelle, Textes et Théâtralité (EA 4277)

 

 

 19h – Rencontre avec Jean-Pierre Siméon à la Maison de la Poésie d’Avignon

Entrée 7€ / 5€ pour les étudiants – Réservation conseillée au 04 90 82 90 66

Lecture de La poésie sauvera le monde, paru chez Le Passeur Editeur (extraits lus par l’auteur)

Une discussion avec l’auteur suivra

Depuis les temps immémoriaux, dans toutes les civilisations, dans toutes les cultures, orales ou écrites, il y eut des poètes au sein de la cité. Ils ont toujours fait entendre le diapason de la conscience humaine rendue à sa liberté insolvable, à son audace, à son exigence la plus haute. Quand on n’entend plus ce diapason, c’est bien la cacophonie qui règne, intellectuelle, spirituelle et morale : le symptôme d’un abandon, d’une lâcheté et, bientôt, d’une défaite.

Pour Jean-Pierre Siméon, il est urgent de restituer à notre monde sans boussole la parole des poètes, rebelle à tous les ordres éta
blis. Pas de malentendu : si la poésie n’est pas la panacée, si elle n’offre pas de solutions immédiates, elle n’en est pas moins indispensable, d’urgente nécessité même, parce que chaque poème est l’occasion, pour tous sans exception, de sortir du carcan des conformismes et consensus en tous genres, d’avoir accès à une langue insoumise qui libère les représentations du réel, bref de trouver les voies d’une insurrection de la conscience.

 

21h – Stabat Mater Furiosa, de Jean-Pierre Siméon – Maison de la Poésie d’Avignon

Entrée 15€ /10€ / 5€ pass et patch culture Avignon – Réservation conseillée au 04 90 82 90 66

Conception et jeu Charlotte Fermand, lumières de Luc Michel

Compagnie Stabat Poni

Durée 1h

« Je rêve d’un texte qui règle son compte (non pas définitivement puisqu’on n’en finit jamais, du moins, radicalement) à l’homme de guerre, cet éternel masculin. Parole d’une femme, libérée autant qu’il se peut du dolorisme que lui assignent des conventions millénaires, parole dressée en invective brutale et sans rémission face à la merde (il faut ici un mot net et absolu) du meurtre perpétuel. A d’autres le pathétique qui s’accommode de la fatalité. Je veux une parole comme l’effet d’une conscience excédée, noir précipité du malheur, de la raison et de la colère. Non pas un cri qui comble le silence sur les ruines mais qui accuse le vide. Seul l’excès d’une conscience à bout d’elle-même est à la mesure de ce défaut d’humanité qui depuis l’aube des temps donne lieu et emploi à la mâle ivresse de la tuerie. Je rêve d’une parole dont on ne se remet pas, non en raison de sa violence mais parce qu’elle porte en elle une évidence sans réplique.  » Jean-Pierre Siméon

 

Pour plus d’information et une bibliographie indicative

Les commentaires sont clos.