Paroles d’écrivains: écritures de la migration

Paroles d’écrivains: écritures de la migration

PAROLES D’ÉCRIVAINS : ÉCRITURES DE LA MIGRATION

Rencontre avec Gabriella Kuruvilla

Paola Ranzini a dirigé, avec Anna Proto Pisani, cet ouvrage, issu, en  partie, d’une rencontre avec l’écrivaine italo-indienne Gabriella Kuruvilla organisée à l’Université d’Avignon par ICTT, par le Département  d’Italien de l’UFR-ip ALL et par l’Institut Culturel Italien de  Marseille.

Ce livre propose un voyage dans l’univers des écritures dites  migrantes. La première partie est consacrée entièrement à l’écrivaine  Gabriella Kuruvilla et comprend une longue interview sur les  particularités de sa création artistique, accompagnée de la traduction  française d’une de ses nouvelles (La Badante, publiée dans le volume :  E la vita, dolcezza, 2008). Il s’agit de la première traduction  française concernant la production de cette écrivaine, pourtant très  connue et appréciée en Italie.

La seconde partie explore les notions d’«écritures migrantes», «écriture de la migration», «littérature de la migration», «littérature multiculturelle», «littérature de la deuxième génération». Dans les études proposées, des spécialistes de formation, méthode,  langue et pays différents se confrontent sur ces notions.

ISBN : 978-2-343-03381-5 mai | 2014 | 164 pages.

Pour plus d’informations, consulter le site de l’éditeur :
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=43399

PAROLES D’ÉCRIVAINS : ÉCRITURES DE LA MIGRATION
Rencontre avec Gabriella Kuruvilla 

Paola Ranzini a dirigé, avec Anna Proto Pisani, cet ouvrage, issu, en  partie, d’une rencontre avec l’écrivaine italo-indienne Gabriella  Kuruvilla organisée à l’Université d’Avignon par ICTT, par le Département  d’Italien de l’UFR-ip ALL et par l’Institut Culturel Italien de  Marseille.
Ce livre propose un voyage dans l’univers des écritures dites  migrantes. La première partie est consacrée entièrement à l’écrivaine  Gabriella Kuruvilla et comprend une longue interview sur les  particularités de sa création artistique, accompagnée de la traduction  française d’une de ses nouvelles (La Badante, publiée dans le volume :  E la vita, dolcezza, 2008). Il s’agit de la première traduction  française concernant la production de cette écrivaine, pourtant très  connue et appréciée en Italie.
La seconde partie explore les notions d’« écritures migrantes », «  écriture de la migration », « littérature de la migration », «  littérature multiculturelle », « littérature de la deuxième génération  ». Dans les études proposées, des spécialistes de formation, méthode,  langue et pays différents se confrontent sur ces notions.

ISBN : 978-2-343-03381-5 ? mai 2014 ? 164 pages

Pour plus d’informations, consulter le site de l’éditeur :

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=43399

Les commentaires sont clos.