Conférence de Benoît Barut (docteur de l’Université Paris III-Sorbonne nouvelle) Jeudi 23 avril 2015 à 14h

Conférence de Benoît Barut (docteur de l’Université Paris III-Sorbonne nouvelle)
Jeudi 23 avril 2015 à 14h, salle 2E03 (conférence et discussion)
« Un espace tangentiel d’écriture pure » : les didascalies (XIXe-XXe siècles)

Fondamentalement, les didascalies forment un texte utile. Le bon déroulement de la lecture repose largement sur leur présence ainsi que sur leur justesse d’expression et de placement : tout dysfonctionnement didascalique, volontaire ou non, engage la réception de la pièce comme fiction et comme spectacle en puissance. Dramatiquement et théâtralement, les didascalies cherchent donc a priori à faciliter la prise en main du texte, son actualisation (mentale) et, le cas échéant, sa fabrication (scénique). Nonobstant, du fait de son hétérogénéité énonciative, graphique et stylistique, la didascalie est souvent identifiée comme l’une des principales raisons de la difficulté de lire du théâtre : elles coupent (ou couperaient) le dialogue, rompent (ou rompraient) l’illusion dramatique, refroidissent (ou refroidiraient) le lecteur, peinent (ou peineraient) à faire image, etc. lire la suite…

Les commentaires sont clos.