L’androgyne dans la littérature britannique contemporaine (J. Gonneaud)

L’androgyne dans la littérature britannique contemporaine (J. Gonneaud)

Cet ouvrage explore les figurations de l’androgynie et de l’hermaphrodisme dans la littérature britannique de la seconde moitié du xxe siècle : notamment dans les romans de Brigid Brophy, In Transit, d’Angela Carter, The Passion of New Eve, de Jeanette Winterson, Written on the Body, de Peter Ackroyd, Dan Leno and the Limehouse Golem et de Will Self, Cock and Bull. La figure de l’androgyne, opérateur de métamorphoses et symbole de la conjonction des opposés par excellence, balise un terrain textuel de l’instabilité et de la réversibilité, permettant de penser les contraires dans un rapport de pro-thèse plus que synthèse. En réinvestissant les mythes platonicien et ovidien d’un nouveau sens, la littérature contemporaine fonctionne selon une double logique de l’exhibition monstrueuse et de la surenchère qui vise la renégociation des normes sociales et du rapport à l’altérité. Enfin, les dimensions éthique et politique de la figure seront abordées. L’androgyne contemporain permet de réarticuler le sujet comme étant inter- connecté à, constitué par et responsable de l’Autre, engendrant une pensée de la relation éthique ainsi qu’une pratique de la sollicitude.

Les commentaires sont clos.